ouvrir supermarché épicerie

Comment ouvrir un supermarché ou épicerie de quartier ?

Addict Group Nos conseils, Préparer son projet Leave a Comment

Ouvrir un supermarché n’est pas une chose aisée, surtout lorsque l’on souhaite être indépendant et que l’on se retrouve par conséquent seul à gérer ce type de commerce. C’est pourquoi il est en général recommandé de faire appel aux grandes enseignes du type Auchan, Carrefour, Leclerc… ou tout simplement d’être franchisé.

Toutefois, si vous souhaitez tout de même tenter l’aventure seul sachez qu’il est possible de le faire. Alors, si vous enfin prêt à ouvrir votre supermarché ou épicerie de quartier, voici nos conseils afin de réussir l’ouverture de votre supermarché.

Concrétiser l’ouverture de son supermarché :

Si vous ne vous démarquez pas de la concurrence, la durée de vie de votre supermarché indépendant risque d’être très très vite limitée. Optez pour un concept original qui donne envie aux personnes de venir chez vous plutôt que chez un concurrent ou bien même d’aller dans les enseignes dites plus classiques de la grande distribution.

Pour exemple, il n’y a pas de magasin bio dans votre ville, c’est alors une excellente opportunité de marché à saisir.

L’originalité est un atout primordial à ne pas négliger, mais c’est avant tout une offre diversifiée, une qualité de service irréprochable et votre sens de la relation client qui fera fera qu’un client vous sera fidèle ou pas.

Trouver de l’argent pour ouvrir un supermarché :

Sans capital, il vous sera quasiment impossible pour vous de monter votre projet.

Si vous avez déjà des fonds de côté, tant mieux pour vous, vous pouvez alors directement passer à l’étape supérieure. Si ce n’est pas le cas, vous devez passer par l’étape “demander un crédit à votre banque”. Comme vous le savez sans doute déjà, votre banquier peut vous demander de nombreuses garanties afin de s’assurer que vous soyez en mesure de rembourser vos mensualités dans l’éventualité où il vous accorderait un crédit.

L’accord d’un crédit concernant le projet d’ouverture d’une épicerie ou d’un petit supermarché n’est pas toujours évident vu le secteur très très concurrentiel du commerce de détail. Cependant d’autres types de financement moins connus peuvent être sollicités tel que le financement participatif, aussi appelé “crowdfunding”.

Dans tous les cas de figure, gardez bien en tête qu’avec un plan de financement ou un business plan minutieusement travaillé, votre demande de financement sera beaucoup plus crédible et aura toujours plus de chances d’aboutir.

Nous vous conseillons donc grandement de bien vous préparer lorsque vous commencez vos recherches de financements. Une autre étape a effectué en parallèle  de celle-ci et tout aussi importante est votre plan de communication.

À lire : gestion simplifiée des codes barres avec AddicTill

Établir un plan marketing et de communication :

Ce plan s’articule autour de 4 axes majeurs :

1) Le lieu d’implantation

Où s’installer ? Il est primordial de déterminer l’endroit stratégique où s’installer. D’un emplacement à un autre, votre chiffre d’affaires peut sensiblement varier.

Étudier le comportement des personnes que vous ciblez et le contexte environnant de votre future implantation pour savoir quel emplacement sera le plus efficace pour la bonne tenue de votre supermarché. Si vous visez une clientèle plutôt jeune, privilégiez bien sûr les zones proches des facultés, les logements étudiants… Pour une clientèle un peu plus âgée, n’hésitez pas à vous installer dans des zones industrielles qui requièrent une voiture ou le bus pour y accéder.

2) La demande du client

Étudiez avec soin, les besoins réels des personnes que vous ciblez. Une offre inadaptée et qui ne correspond pas au marché ou aux personnes ciblées aura peu de chance de rencontrer son public et sera vouée à l’échec, c’est certain.

Afin d’éviter toute déconvenue, n’hésitez pas à faire une étude de marché auprès des professionnels du domaine ou à en acheter une tout simplement.

3) Une communication adaptée et réfléchie

En fonction de votre cible, le type de communication utilisée sera à la fois décisif et différent. Il est donc important d’étudier cette question et ne pas partir tête baissée dans des dispositifs classiques et inadaptée.Vous pouvez choisir entre des moyens de communication tels que la télévision, la radio, les réseaux sociaux ou encore le Street Marketing.

À lire : astuces pour une campagne de street marketing réussie

4) Des partenariats enrichissants

Avoir des partenaires vous permet d’améliorer votre visibilité, d’inspirer de la confiance et selon les cas d’enrichir votre offre de services en proposant des offres communes.

D’autres partenaires peuvent être prescripteurs de vos services. Ce sont donc eux qui  distribueront vos produits.

Cependant, sachez que trouver des partenaires de confiance est l’étape la plus difficile lorsqu’on débute.

Ouvrir un supermarché par vous même est une bonne initiative mais cela n’est pas toujours simple. Vous pouvez alors opter pour un réseau de franchise si vous souhaitez et bénéficier de la notoriété de marque de la franchise, d’une aide logistique et stratégique.

De plus, faire partie d’un réseau de franchise vous assure un trafic journalier certain.

À lire : recevoir des colis et devenir point relais

Faire le choix d’un réseau de franchise :

Avant d’intégrer un réseau de franchisés, faut-il encore savoir quelle franchise choisir.

En France, selon l’observatoire de la franchise, on compte près de réseaux 2300 réseaux de franchises. Vous avez alors le choix entre de grandes enseignes comme Auchan, Carrefour, Intermarché, Leclerc et bien d’autres. Comparez les conditions de chaque enseigne en fonction de vos intérêts et attentes avant de faire votre choix car cela peut avoir un gros impact sur votre chiffre d’affaires.

Signer un contrat de franchise :

Une fois votre réseau sélectionné, vous aurez à signer un contrat de franchise avec la l’enseigne en question. C’est vous qui choisissez quand vous souhaitez signer le contrat, mais sachez qu’en général cela se fait avant l’ouverture de votre futur point de vente. Sachez tout de même que c’est l’enseigne qui vous imposera ses conditions, donc vous ne serez pas toujours libre dans certaines de vos décisions et choix que vous aurez à prendre pour votre futur commerce.

Quelle forme sociale choisir :

Comme dans toute ouverture d’entreprise, vous aurez à choisir sa forme sociale. Il est conseillé dans ce cas précis d’opter pour une SAS (société par actions simplifiée) ce qui vous permettra de lever plus facilement des fonds et d’intégrer des associés à la société pour vous développer rapidement.

Une fois ces 3 étapes remplies, vous pour alors bénéficier de tous les avantages d’être franchisé !

Un logiciel de gestion adapté à votre supermarché :

Lorsque vous possédez un supermarché, vous faites face à un flux important de personnes tous les jours. Pour gagner le plus de temps possible, vous devez absolument être équipé d’un logiciel de caisse simple et performant. C’est ce que nous proposons chez AddictGroup avec la solution Addictill.

Avec ce logiciel de caisse enregistreuse tactile, votre commerce est équipé pour encaisser de manière intuitive et rapide, gérer vos stocks de manière automatique et centralisée. C’est aussi, des centaines de fonctionnalités qu’il vous reste à découvrir tels que le suivi client, des statistiques avancées, une comptabilité automatisée, une connexion avec votre site e-commerce etc.

Pour en savoir plus : Pourquoi s’équiper d’un logiciel de gestion et caisse tactile ?

Comment ouvrir un supermarché ou épicerie de quartier ?
Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *