Ouvrir une boutique de prêt à porter

Addict Group Préparer son projet Leave a Comment

La France est un pays qui attache une grande importance au marché du textile. Ce n’est d’ailleurs pas sans raison qu’elle reste une référence en matière de mode dans le monde entier. Pour ouvrir une boutique de vêtements aujourd’hui, il faut se poser les bonnes questions. Voici nos conseils pour vous aider à réaliser votre projet.

Votre offre doit être spécifique, cohérente et surtout répondre à un besoin

Pour ouvrir une boutique de prêt à porter, il faut avant tout bien préparer votre projet et se positionner au préalable sur un type de produit que vous souhaitez vendre. Il est donc indispensable de cibler la clientèle que vous souhaitez conquérir et faire un choix entre la mode féminine, masculine, mode enfants, chaussures, maroquinerie ou vêtements spécialisés. Un choix crucial qui vous permettra de multiplier vos chances de réussite.

Aujourd’hui les marchés de niche ont le vent en poupe, afin de se différencier des géants du textile il est souvent préférable de se positionner sur un marché très spécifique sans concurrents direct.

Le projet doit être solide

Dans un premier temps il sera nécessaire de posséder un petit apport personnel afin de répondre aux impératifs financiers de départ, mais aussi, aux exigences de la banque, qui décidera ou non de vous accorder un prêt. Par la suite il faudra se rapprocher de la BGE la plus proche de chez vous afin de recevoir des conseils et une expertise sur votre projet d’ouverture de boutique de prêt à porter.

Vous devrez créer les documents suivants :

  • Etude de la concurrence dans la zone de chalandise
  • Etude de marché pour cerner la demande et le niveau d’attractivité
  • Etude comparative de vos fournisseurs

Ces différentes étapes vous aideront à obtenir un prêt auprès de la banque pour vous aider à concrétiser votre projet.

Choisir un emplacement stratégique

La concurrence est une réalité à laquelle vous serez confronté lorsque vous aller ouvrir votre boutique de vêtement. Etre commerçant indépendant face aux géants du secteur et la montée du e-commerce est extrêmement difficile. Pour tirer son épingle du jeu, il faudra déterminer qui sont vos concurrents direct et indirect et éviter de faire une erreur d’implantation. De plus, il faudra penser à se démarquer avec votre boutique de prêt à porter, être visible et accessible.

Achat ou location d’espace ?

Avant toute chose il faudra vous rapprocher d’un avocat, afin de prendre toutes les précautions nécessaires.

Pour l’achat :
  • Tenter de savoir pourquoi le magasin est à vendre en interrogeant les anciens locataires et les propriétaires des entreprises alentours
  • Vérifier les registres des trois dernières années des locataires précédents, en vous assurant qu’il n’y a aucun arriéré financier et que le commerce ne fait l’objet d’aucune poursuite judiciaire
  • Vérifier le volume des ventes dans le registre (comptez tous les articles en stock)
  • Evaluer les coûts d’une rénovation éventuelle des locaux
Pour la location :
  • Examiner le contrat de location avec votre avocat. Faites en sorte de pouvoir sous-louer le local si vous décidez de fermer boutique
  • Faire un calcul précis de vos dépenses en termes de rénovation
  • Déterminer comment vous allez gérer l’espace

Avoir une bonne gestion des stocks

La gestion du stock pour une boutique de prêt à porter passe d’abord par le choix d’un contrat d’approvisionnement. L’équilibre entre le niveau de satisfaction des consommateurs et les coûts engendrés par la constitution du stock est essentiel pour éviter le manque à gagner et se retrouver en faillite.

Il est conseillé de veiller à ce que la quantité de marchandises ne soit pas trop faible car la boutique peut sembler de mauvaise qualité et la clientèle peut être déçue et s’orienter vers les concurrents. A fortiori, une quantité trop élevée de stocks peut provoquer des charges financières élevées et une immobilisation des capitaux.  D’où l’utilité de la mise en place de soldes pour vous permettre d’écouler les invendus.

Avant d’ouvrir une boutique, de nombreux commerçants optent pour la Commission d’Affiliation, afin d’éviter de prendre ce type de risque sur les marchandises (ex : rupture de stock, manque de financement de marchandises). La Commission d’Affiliation s’apparente au dépôt vente, c’est-à-dire que le fournisseur met en dépôt la vente de ses produits chez l’affilié. Ce dernier est alors rémunéré sur la base d’un pourcentage sur les ventes.

A noter que la gestion des stocks est possible avec une caisse enregistreuse si elle est équipée d’un logiciel disposant de cette fonctionnalité.

C’est le cas de notre caisse enregistreuse tactile. En effet,  celle-ci propose une fonction « back office » qui assure la gestion des stocks. Elle permet ainsi d’effectuer l’inventaire des stocks (visualisation de l’état des stocks en temps réel, réalisation des entrées et sorties, tris et exports vers Excel…), d’éditer les factures, bons de livraison et échéanciers, mais aussi parfois d’assurer la tenue de la comptabilité.

cta-inboud

 

Ouvrir une boutique de prêt à porter
5 (100%) 32 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *