Mondialisation et circuits courts

Addict Group What else Leave a Comment

Mondialisation et circuits courts

Les sujets brûlants de la mondialisation et de la transition digitale abordés sans tabous et de manière assez polémique par les équipes Addictgroup: nos conseils pour les circuits courts

La mondialisation: un défi parfois coûteux pour notre avenir

Plusieurs cotés négatifs

la mondialisation telle qu’elle est conçue aujourd’hui se traduit par un désastre : elle consiste principalement en la fin des petits ensembles humains et des petits écosystèmes au profit de la grande distribution et de la mécanisation, au détriment d’une économie humaine et du respect des processus naturels. L’agriculteur n’est plus un cultivateur ou un éleveur, il est devenu un producteur pur et simple: les plus petits, titulaires des exploitations familiales que nos aînés ont connues sont condamnés à la faillite et parfois au suicide. L’homme n’est plus qu’un individu acheteur-consommateur et la principale préoccupation de certains grands ensembles consiste à lui créer des besoins pour ensuite engraisser le mammouth qu’il devient, obsédé par lui-même et dépourvu de sens commun, préférant se regarder tel un Narcisse et se dire qu’il est beau, que son manteau de fourrure lui va bien, se préoccupant peu des “pouilleux” chargés de travailler pour lui et de la tragédie que provoque sa frénésie de consommation dans le monde et dans son pays dont il ne veut plus entendre parler. ce dernier semble parfois être heureux d’être un instrument au service de la croissance des plus grands. C’est là un tableau bien noir et un tantinet caricatural et il serait injuste de ne pas parler de certains cotés positifs de la mondialisation.

Les cotés positifs

Pour revenir sur ce qui a été énoncé ci-dessus il existe d’abord certains grands ensembles qui prennent de plus en plus en compte ce coté humain et se rendent compte qu’il est dangereux de gaspiller ce que la terre leur donne
En outre, la mondialisation a apporté un formidable potentiel d’échange de technologies, qui permet de fluidifier les échanges physiques et donne même des moyens aux petits ensembles de survivre voire de vivre en concurrençant les grands groupes sur le terrain: car la vérité est que personne ne veut devenir l’homme que nous avons décrit plus haut.

La transition digitale

Cette transition digitale est utilisée partout y compris par les grands ensembles peu soucieux de l’avenir: ils en sont même les porteurs. Mais la vérité est que cette dernière est aussi synonyme d’une très grande liberté et que ces moyens peuvent être utilisés pour l’instauration de circuits courts, par une plus grande transparence entre le producteur, le commerçant et le client: imaginez une plateforme ou producteurs et commerçants se retrouvent directement, ou le producteur peut prendre le rôle du fournisseur et les deux ne peuvent faire plus qu’un. Imaginez aussi un que les commerces de proximité puissent non seulement entrer directement en relation avec leurs producteurs mais aussi disposent de mêmes moyens, à leur échelle, que la grande distribution: programme fidélité, plateforme e-commerce, analyse des ventes, gestion automatique des stocks et bien d’autres choses encore!
c’est dans cette optique que Addictgroup a conçu sa caisse enregistreuse tactile sous Android permettant toutes les actions susvisées mais aussi d’automatiser la comptabilité pour donner au commerçant de proximité le temps de se tourner vers son cœur de métier et de privilégier le contact humain. La solution AddicTill c’est aussi une solution combinée à la solution macentrale.fr qui met directement en relation fournisseurs-producteurs et commerçants
Depuis maintenant 1 an, Addictgroup s’engage auprès des commerçants de proximité

Mondialisation et circuits courts
5 (100%) 56 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *