Qu’est-ce que le Web-to-store et Store-to-web

Addict Group Non classé Leave a Comment

Aujourd’hui, les clients comme les entreprises ne se concentrent plus uniquement sur les enseignes physiques ou les enseignes virtuelles, en effet, on voit apparaître des tendances que l’on appelle Web-to-Store et Store-to-Web.

Le Web-to-Store définition et exploitation

Le Web-to-Store est la tendance qui pousse les clients à aller sur internet pour repérer des articles pour ensuite les acheter en magasin. Il s’agit d’une vitrine en ligne afin de faire connaître ses produits.

Les enseignes jouent sur cette tendance, car elles peuvent en tirer de nombreux bénéfices. Tout d’abord, être présent sur ces deux espaces de vente donne une meilleure visibilité à l’enseigne, et cela peut leur apporter une nouvelle clientèle.

Ces deux modes de ventes permettent aux commerçants de garder contact avec la clientèle pour la fidéliser plus rapidement et facilement.

Cette tendance permet également aux enseignes de connaître les avis négatifs de leurs clients pour avoir la possibilité de mieux réagir face aux clients mécontents. Grâce à la proximité, la communication avec les clients est facilitée, ce qui favorise l’augmentation du chiffre d’affaires.

À lire : Infographie les chiffres du web store

Le Store-to-Web définition et exploitation

Ce que l’on appelle le Store-to-Web est le fait de renvoyer les clients d’une enseigne physique vers le site e-commerce de l’enseigne, par exemple lorsqu’il produit n’est plus disponible en magasin.

Cette tendance permet aux clients de pouvoir commander un article en caisse et le recevoir chez soi. Il peut également repérer des articles pour ensuite aller consulter le même article en comparant les offres pour trouver le prix le plus bas. Toutes ces alternatives permettent d’acheter l’article précis en prenant compte de la couleur, la taille, etc…

Des enseignes full web qui passent à la boutique physique

Certains e-commerçants cherchent à étoffer leur offre en ouvrant des magasins physiques en plus de leur site e-commerce. C’est le cas notamment pour Amazon. Par exemple, en 2015, Amazon a lancé sa première boutique à Seattle : Amazon Books.

L’enseigne a choisi d’ouvrir cette boutique physique afin de bénéficier d’une plus grande visibilité auprès des consommateurs. En effet, ce point de vente lui permet de mettre à disposition des clients des produits High-Tech pour qu’ils puissent les tester et se faire une idée plus précise. L’une des motivations de cet avantage a été le nombre de clients peu rassurés à l’idée d’acheter un produit high-tech les yeux fermés, c’est-à-dire sans avoir pu voir sa vraie apparence ou son fonctionnement.

À lire : doit-on avoir un magasin en plus d’un e-commerce ?

AddictGroup partenaire de Visitez tagbox.fr
Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *