fleuriste

Comment ouvrir sa boutique de fleurs ?

Addict Group Préparer son projet Leave a Comment

Ouvrir une boutique de fleur pour devenir fleuriste est devenu plus complexe avec le constat du ralentissement économique qui impacte de nombreuses activités. Néanmoins, les fleuristes profitent d’une offre qui ne cessera jamais d’être recherchée. Dans l’ère de la digitalisation et du numérique, de nombreux fleuristes arrivent à tirer leurs épingles du jeu et voient leurs chiffres en croissance constante.

Pour cela il faut respecter un certain nombre d’obligations pour rester dans la course et profiter de la relance des commerces de proximité en France. Alors, voici nos conseils pour réussir l’ouverture de votre boutique de fleurs.

Réussir l’ouverture de sa boutique de fleurs : 

Allez vers plus de technicité, de conseil et d’expertise :

Le fleuriste idéal, selon une étude de la FFAF, est capable de répondre à différentes questions concernant les espèces, les soins à apporter, l’origine des fleurs et des plantes en pot  pour une meilleure traçabilité. Il propose des produits de grande qualité, en respectant la saisonnalité et assure un service après-vente.

La formation continue est aussi la clé du succès d’un fleuriste afin de proposer des produits innovants, qualitatifs et attractifs pour la clientèle.

fleuriste ouvrir boutique de fleur

Mettre en avant sa créativité :

Le fleuriste doit maîtriser également les assemblages floraux et proposer une personnalisation de son offre. C’est un artiste qui soigne sa boutique et transmet sa passion au cours d’ateliers d’art floral. Sa devanture est originale, change au gré des saisons, tandis que l’intérieur est ouvert, lumineux, avec une offre large. La boutique idéale est en libre-service, permettant au client d’avoir le plaisir de composer son bouquet sans être intimidé.

Les 3 « Must do » : l’évènementiel, la livraison à domicile et présence sur internet

La tendance du moment est l’événementiel (et notamment le mariage). Une autre prestation très demandée est la livraison à domicile, plus de 36 % des consommateurs l’utilisent d’après l’étude de la FFAF. Les clients passent majoritairement commande en boutique mais ils peuvent également téléphoner ou commander sur le site internet.

Selon l’étude de la FFAF, la tendance de l’achat par internet et par mobile devrait s’accroître fortement. Cela profitera aux indépendants s’ils arrivent à passer du « site vitrine » au site de vente en ligne. Pour réussir votre développement sur internet et particulièrement la création d’un site de vente en ligne, il faut utiliser un logiciel de gestion complet. AddicTill offre la possibilité d’intégrer votre catalogue produits, vos stocks et cela en ayant une synchronisation automatique des flux afin de pallier aux contraintes et fragilités de vos produits. La caisse enregistreuse nouvelle génération vous permettra de gérer votre activité online ou offline sur une même interface avec un confort d’utilisation.

À lire : calculer le salaire net imposable d’un salarié

Deux créneaux : Fleuriste spécialisé ou multi-services

Afin de répondre aux besoins des consommateurs le fleuriste est amené à se diversifier en utilisant les nouvelles technologies, en étant de plus en plus créatif, mobile et ayant une offre diversifiée et originale (associer la vente de fleurs aux chocolats, vins, livres etc…)

D’autres choisissent de se spécialiser dans la commercialisation d’un seul type de produit ou prestation (roses, d’orchidées, de fleurs rares voire de cactus)

Le courant du local, du durable et de l’équitable fleurie partout en France

Le fait d’évoquer la provenance des plantes et des fleurs est un facteur de confiance d’après une étude de la FFAF et l’on peut imaginer que cela compte particulièrement lorsque cette provenance est locale.

Il existe différents labels pour distinguer l’offre de qualité dont le label “Fleuriste éco-responsable” de l’entreprise Clayrton’s ou le label « Plante bleue » de Val’hor  qui atteste que l’entreprise a une pratique respectueuse de l’environnement.

Le métier de fleuriste traditionnel est en pleine mutation. Il doit gagner en compétences technologiques et marketing face à la généralisation du commerce électronique et à une demande qui attend davantage de technique, de conseil, d’expertise et de créativité.

À lire : comment devenir point relais colis ?

Les spécificités de gestion pour un fleuriste :

 Avoir un suivi journalier :

Le professionnel se doit de suivre l’évolution de ses ventes, de son stock et plus particulièrement les produits à faible durée de vie, les produits saisonniers. C’est pour ces raisons qu’il est impératif de bien programmer ses commandes afin d’éviter les pertes. Afin d’avoir une surveillance rigoureuse AddictGroup propose avec son logiciel de caisse enregistreuse un espace de gestion permettant un suivie de votre activité avec une simplicité d’utilisation des différentes fonctionnalités comme la gestion des ventes, des stocks et d’un outil de fidélisation.

bouquet de fleurs

Les revenus de l’activité :

L’activité présente un caractère saisonnier, ce qui est le plus souvent liée aux évènements familiaux (mariages, communions …) et aux périodes de fêtes (Saint-Valentin, 1er Mai, Fête des Mères, Toussaint …).

Le chiffre d’affaires est constitué à 80% par les ventes de fleurs coupées et de plantes fleuries. Les compositions florales, là où les marges sont les plus importantes, représentent 15 % des ventes. Le reste du chiffre d’affaires correspond à des ventes d’accessoires (vases, présentoirs, articles de décoration).

Les charges à surveiller :

La maîtrise des charges repose essentiellement sur l’optimisation des achats et des stocks : la programmation des commandes, la négociation des prix et un suivi rigoureux de la rotation des produits les plus fragiles tels que les plantes fleuries et fleurs coupées doit être contrôlés. Les achats représentent plus de 45% du chiffre d’affaires. Ensuite viennent les charges de personnel. Afin de mieux gérer la comptabilité de votre boutique, AddicTill offre la possibilité d’extraire des documents comptable ou lier la solution à un logiciel de comptabilité et gagner du temps.

À lire : caisse enregistreuse avec gestion des stocks

La maîtrise du résultat :

Le résultat dépend d’abord de la maîtrise du taux de marge brute. Ce dernier sera d’autant plus élevé si le professionnel maîtrise parfaitement la gestion de ses achats, commercialise des compositions florales à forte valeur ajoutée et propose des services annexes (livraison, location…). La réduction des pertes, notamment pour les fleurs coupées, et le suivi des charges de personnel sont également essentiels. La gestion des fournisseurs et les possibilités offertes pour la personnalisation de votre caisse enregistreuse vous permettront d’avoir un contrôle total sur les transactions réalisées et une sécurisation de vos données en Cloud.

cta-inboud

Comment ouvrir sa boutique de fleurs ?
4.3 (86%) 20 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *