Magasin CBD en France

Comment ouvrir une boutique CBD (cannabis) en France ?

rayane Nos conseils Leave a Comment

Le CBD, composé non psychoactif issu de la plante de cannabis se décompose sous plusieurs formes et connaît un vrai succès depuis quelques mois si bien que de nombreuses personnes s’interrogent sur comment ouvrir une boutique CBD en France. Reconnu pour ses vertus thérapeutiques qui peuvent soulager certains maux, le CBD ou cannabidiol est également apprécié pour son aspect récréatif. Mais quelles sont les règles à respecter pour ouvrir une boutique CBD en France ? Nous vous aiguillons à ce sujet.

La vente du CBD : sous quelles conditions ?

Depuis maintenant 3 ans, le CBD pour cigarette électronique est disponible sur le marché français. Depuis quelques mois nous assistons à une multiplication des produits à base de CBD : sirop, huile, infusions, chocolat, miel, soins de corps, etc. Ces produits ne contiennent pas plus de 0,2 % de THC et n’ont pas d’effet psychotrope ou récréatif. Ils sont donc légaux.

La loi française ne considère pas le CBD comme un stupéfiant et donc autorise son utilisation.

La loi stipule :

  • Le CBD ne doit pas être issu des fleurs de chanvre.
  • Il ne peut pas être vendu comment un médicament si le produit n’en est pas un.
  • Il ne peut être associé avec du THC, même sous la limite légale des 0,2 %.

Les entreprises qui travaillent légalement de près ou de loin avec le cannabis en France reconnaissent que les banques sont en général réticentes pour financer des commerces dont l’activité tourne autour du cannabis.

À lire : Comment créer un business plan pour un réseau de franchises ? 

Qui sont les consommateurs de CDB ?

La clientèle qui se rend dans les magasins de CBD en France est composée de fumeurs de THC qui ne le supporte plus ou bien de personnes désireuse de ralentir leur consommation. Il y a aussi des personnes malades qui sont envoyées par leur médecin.

Ces situations médicales sont difficiles à gérer, car ces magasins ne sont en aucun cas une pharmacie, ainsi ils ne peuvent pas faire référence à une utilité thérapeutique pour le produit qu’ils vendent. Ce produit n’est pas conçu pour diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie. Cependant, certains clients reconnaissent être soulagés après avoir consommé du CBD.

Pour ne pas s’attirer de problèmes, il est conseillé de ne pas inciter à la consommation de ce produit. Au-delà du bien être procuré par le CDB, on le répète : ce n’est pas un produit thérapeutique, il est interdit de le vendre sous cette étiquette. Aucune référence au THC ne doit apparaître, que ce soit dans le nom de la boutique ou bien des produits dérivés comme les feuilles à rouler, pipes à eau, etc. Peu importe le type de produit vendu, ces boutiques sont toutes dans l’obligation de s’équiper d’une caisse enregistreuse

Bien évidemment la vente aux mineurs ou aux femmes enceintes est interdite car le CBD contient des cannabinoïdes : une substance qui peut être nocive pour ces personnes. Les sachets pré-emballés devront être sujet aux affichages tels que « ne pas fumer, interdit aux moins de 18 ans, interdit aux femmes enceintes ».

Pour se prémunir lors d’un éventuel contrôle des forces de l’ordre, il est également indispensable de préserver le sachet scellé contenant du CBD jusqu’à son domicile.

Comment ouvrir une boutique CBD (cannabis) en France ?
3.7 (73.33%) 6 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *