calcul du plafond de sécurité sociale

Les modalités du calcul du plafond de sécurité sociale en 2018

Addict Group Nos conseils Leave a Comment

Les modifications relatives aux modalités de calcul du plafond de sécurité sociale (PSS) validées en 2017 sont comme prévues, entrées en effet depuis le 1er janvier 2018. Retour sur les éléments que comportent les nouvelles règles.

Deux décrets distincts portant sur les calculs du plafond de sécurité sociale (PSS) ont été soumis à des réformes successives au cours des deux précédentes années. Le premier, celui du 21 novembre 2016, précise l’application des taux et plafonds applicables en paie sur la période de travail rémunérée.

La date de versement de la rémunération n’est donc plus prise en compte. Il en résulte de même que les périodes d’emploi pour lesquelles la rémunération est versée à partir du 1er janvier 2018 se trouvent directement concernées par cette mesure. Le second décret du 10 mai 2017 quant à lui, prévoit l’ajustement du plafond mensuel en cas de périodicité de paie irrégulière et la proratisation de ce plafond dans certaines éventualités, notamment en cas de temps partiel et d’absences.

Plafond de référence porté sur la périodicité de paie mensuelle :

Tel qu’il a été indiqué dans le décret 2017-858 du 9 mai 2017, art. 12-II, les nouvelles règles sur le financement de la sécurité sociale sont entrées en vigueur depuis le 1er janvier 2018. En principe, le plafond de la sécurité sociale est utilisé pour calculer les cotisations plafonnées à titre mensuel, et dans la limite du montant mensuel du plafond. Le plafond mensuel est dans ce cas désigné comme le plafond de référence.

A lire : calculer le salaire net imposable

Des dispositions spécifiques liées aux nouvelles règles :

Toutefois, il existe des dispositions particulières pour lesquelles la valeur de ce plafond est différente. On retiendra les cas suivants :

  • L’ajustement au prorata temporis selon la périodicité de la paie : ceci concerne dans un premier temps les salariés qui ne bénéficient pas de la mensualisation dont les travailleurs saisonniers, intermittents et temporaires. De manière générale, le paiement intervient en deux fois dans le mois, ces derniers étant espacés au plus de 16 jours. On utilisera donc la formule suivante :

Montant mensuel du plafond de la période de paie

Cette mesure s’adresse également aux VRP qui touchent leurs commissions au moins une fois tous les trimestres, et les salariés rémunérés à la pièce dont l’exécution dure plus de 15 jours. Dans ce dernier cas, le plafond s’élève à 50% du plafond mensuel.

  • La réduction du plafond en cas d’absence : elle se calcule au prorata des jours durant lesquels le salarié a travaillé, et s’applique dans les circonstances suivantes : pour les contrats qui ne couvrent pas la totalité de la période de la paie (embauche ou départ en cours de période), les périodes d’activités partielles indemnisées, pour absence ne donnant pas lieu à une rémunération ou dans le cas des congés payés (à condition que le règlement soit effectué au moyen d’une caisse de compensation). Aussi, le calcul du plafond est effectué comme suit :

Montant mensuel du plafond

  • La réduction du plafond en temps partiel : à différencier des activités partielles indemnisées ou en forfaits jours. On prendra la formule suivante pour le calcul de la réduction du plafond pour les salariés à temps partiel.

Montant mensuel du plafond

Le logiciel ERP AddictPilot pour améliorer la gestion de la paie :

On sait que les tâches administratives liées au traitement et la gestion des salaires sont très gourmandes en temps. Des solutions sont alors proposées pour optimiser et rendre ce processus plus rapide.

AddictGroup a récemment créé un logiciel ERP qui comporte un module de gestion de ressources humaines. Celui-ci permet aussi d’optimiser la gestion des paies. Il comporte un large panel de fonctionnalités qui répondent intégralement aux besoins des créateurs et chefs d’entreprise en matière de gestion de personnel.

ERP AddictPilot s’adapte parfaitement aux conditions de traitements salariaux actuelles grâce à sa mise en conformité avec les différentes lois et évolutions réglementaires, y compris l’actualisation du calcul du plafond de sécurité sociale. Il permet ainsi de traiter des données variées sur les employés et leur salaire, puis de les stocker dans une base de données commune pour y avoir un accès toujours plus simplifié.

A lire : salaire imposable en 2018 : le calcul et montant

Les modalités du calcul du plafond de sécurité sociale en 2018
4.7 (94.29%) 7 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *